Histoire

Saint-Jean-de-Maurienne est située au cœur de la vallée de la Maurienne, la plus méridionale des grandes vallées transversales de la Savoie.

Au VIe siècle, le roi de Bourgogne, Gontran, conquiert toute la région, qui reste sous l’autorité religieuse de l’évêque de Turin. C’est alors qu’une femme, sainte Thècle, rapporte d’Alexandrie (Égypte) les reliques de saint Jean-Baptiste trois doigts de la main qui baptisa le Christ.

Les reliques ont fait de la bourgade la capitale de la vallée. Elle va en tirer son nom, Saint-Jean-de-Maurienne, et son blason, une main bénissant.

Bien avant que la grande industrie ne fasse de la vallée l’un des hauts lieux de la production d’aluminium, on y trouve une foule de petits métiers. Les vertus des plantes de montagne inspirent à l’abbé Guille l’invention du Mont Corbier. Joseph Opinel crée le célèbre couteau aujourd’hui connu à l’échelle mondiale.

N’oublions pas le docteur Fodéré, considéré comme le père de la médecine légale, et le grand couturier Pierre Balmain qui passa toute son enfance en Maurienne.

Capitale de la Maurienne avec près de 8 000 habitants, Saint-Jean-de-Maurienne est située en plein cœur de la vallée de l’Arc. Desservie par l’autoroute et le tgv, elle se trouve sur le tracé du projet de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon-Turin, chaînon de la liaison européenne Lisbonne-Kiev.

Passage obligé entre la France et l’Italie, au pied des plus grands cols alpins, du domaine des Sybelles et du parc de la Vanoise, Saint-Jean-de-Maurienne possède plus d’un atout pour séduire les amateurs de nature et de sport. Passage des courses cyclistes les plus connues comme le Tour de France ou le Critérium du Dauphiné Libéré, c’est un point de départ privilégié pour rejoindre les cols de la Croix-de-Fer, du Télégraphe, du Galibier, du Glandon, et de la Madeleine, ce qui est affirmé par son slogan « capitale mondiale des cyclo-grimpeurs ».

Capitale historique de la vallée, elle en est aussi la capitale économique avec un centre important de production d’aluminium, l’usine Trimet, des industries de mécanique, de transformation de métaux, de bois, etc…

Saint-Jean-de-Maurienne est aussi le siège de la Sous-préfecture et dispose de nombreux équipements publics.

Plus de 200 commerces sont en activité et chaque samedi matin, un grand marché se met en place.

Population

Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en 2017, Saint-Jean-de-Maurienne compte 8 146 habitants.

Ces habitants sont appelés les Saint-Jeannais et les Saint-Jeannaises.

Situation géographique

Altitude

Saint-Jean-de-Maurienne, ville à la montagne, au pied des plus grands cols alpins, est située à une altitude moyenne de 566 mètres.

L’altitude minimale de la commune est de 536 mètres et l’altitude maximale de 840 mètres.

Superficie

La commune de Saint-Jean-de-Maurienne compte 1 151 hectares, soit 11,51 km².

Densité

Saint-Jean-de-Maurienne possède une densité de population de 708 habitants par km².

Distance des grandes villes

Saint-Jean-de-Maurienne, Sous-préfecture de la Savoie, est située au carrefour de plusieurs grandes villes du département de la Savoie, de la Région Rhône-Alpes et d’Italie

  • Albertville 59 km
  • Chambéry 72 km
  • Grenoble 103 km
  • Turin 137 km
  • Lyon 174 km

Bad Wildungen (Allemagne)

Bad Wildungen est une ville thermale allemande, située à 150 kilomètres au nord-est de Francfort, dans le Land de Hesse.

Elle compte 16 000 habitants et accueille chaque année plus de 100 000 curistes.

Le jumelage a été signé en 1990 à Bad Wildungen et en 1991 à Saint-Jean-de-Maurienne, affirmant l’amitié franco-allemande entretenue depuis 1984 par des échanges scolaires.

Des coopérations sont en cours sur les thématiques des énergies renouvelables, du commerce et du tourisme local.

Giaveno (Italie)

Giaveno est une ville du nord-ouest de l’Italie, située dans la province de Turin et la région Piémont.

Elle compte près de 17 000 habitants.

Le jumelage a été signé le 29 juin 2013 à Saint-Jean-de-Maurienne et le 8 septembre 2013 à Giaveno.

Les corps de pompiers des deux communes ont longtemps entretenu des liens avant de parvenir à un jumelage en 1995.

Après divers échanges scolaires, les deux communes ont décidé d’officialiser leurs liens d’amitié.

Avec ce jumelage, de nombreux domaines pourront faire l’objet de collaborations dans les mois et les années à venir. Que ce soit au niveau économique, social, sportif ou culturel, il existe une immense source de partage à exploiter.