Programmation

Compagnie Excedanse avec « le passage »
Vendredi 4 septembre 2021 à 20h00

C’est d’abord un brouillard, les perceptions qui se troublent, le sentiment que l’identité s’échappe. Puis la voix qui assiège la conscience, assène des ordres, mets des coups. Pourtant en même temps qu’elle se fait battre, elle ressent bien que la main qui la bat est la sienne. Passage à l’acte, passage en soi, passage sur terre, passage de relais, passage à niveau, franchir le pas … Le passage est un processus qui relie et sépare à la fois. Le passage contient l’idée de mue, mutation, métamorphose et renouvellement. La voie est libre !

Compagnie Les Bons Becs avec Big Bang
Vendredi 17 septembre – 20h00 

Avec leur sens de la poésie et leur inventivité toujours au rendez-vous, ils nous embarquent dans les mélodies de Cab Calloway, Bernstein, Rossini, Michael Jackson, Vivaldi, Bizet, mais aussi James Brown, John Barry et Nino Ferrer. Avec eux, on rêve, on rit, mais surtout on se régale avec cette musique jouée à son meilleur niveau.

Florent joue toujours divinement en dansant des claquettes, Bruno nous fait vibrer au rythme de ses percussions, Yves et Eric s’amusent à faire du Music Hall et Laurent se rêve en James Bond…

Découvrez notre saison 2021-2022 en rythme avec les Bons Becs, un spectacle musical riche et varié avec une touche d’humour, laissez-vous transporter au son des mélodies !

PDG-Cie avec Molière Improvise
Vendredi 24 septembre – 20h00

Le 18 décembre 1665, c’est la panique au Palais Royal, fief de la troupe de Molière. Alors que les comédiens s’apprêtent à jouer « Alexandre Le Grand » dernière création du jeune Racine, Molière apprend que l’Hôtel de Bourgogne a mis à l’affiche cette même pièce du même auteur avec le consentement de ce dernier !

Enragé, Molière refuse de jouer la pièce de celui qu’il considère dès lors comme un infâme traître. Pour couronner le tout, le Roi doit venir voir la représentation…

Entre humour et légèreté, PDG Cie vous fera redécouvrir un chef d’œuvre de la littérature française

« Des Amours » de Franck Buirod
Mardi 5 octobre – 20h00

Anna et Gilles sont sur le bord du précipice, au sens propre (Anna veut en finir). Ce sentiment que leurs vies sont désormais derrière eux ne leur donnent plus aucune perspective. Trop de non-dit, de querelle, d’animosité, de la crainte du temps qui passe… Cela est venue éteindre la flamme allumée trente ans plus tôt. Pourtant ce qui devait être leur pire cauchemar (être confiné ensemble) va se transformer en véritable résurrection. C’est souvent lorsque nous sommes privés de nos libertés et loisirs, que l’on se concentre véritablement sur l’essentiel de l’existence. N’ayez crainte de rien et laissez-vous embarquer par ce couple à la vie et sur scène dans un huis clos haut en couleur. Cette histoire vraie va vous permettre à coup sûr de prendre conscience avec émotions et rire que l’on peut toujours aimer malgré les pires sorts que la vie nous inflige parfois, pour ne pas dire souvent.  

Compagnie La Belle Histoire « La ronde des Femmes »
Vendredi 15 octobre – 20h00

Aujourd‘hui c’est l’anniversaire de Josette, 70 ans. A cette occasion, un courrier l’attend dans sa boite aux lettres, l’invitant à se faire dépister du cancer du sein. « Le dépistage, je suis trop vieille pour ça, c’est pas pour moi ! » Et pourtant…  Rapidement, la question fait le tour de l’immeuble et, comme une ronde de Vie, de la concierge à la mère de famille, en passant par la puriste de la « bio attitude », chacune des locataires dévoilera ses préjugés, ses peurs, ses attentes… face à ce dépistage. Le sein, symbole de féminité, associé à la sexualité et à la maternité est un organe essentiel de la vie d’une femme. Le dépistage du cancer du sein reste peu pratiqué alors que cette démarche participe à nous garder en santé, ou à prendre en charge efficacement les débuts d’une maladie qui sera d’autant mieux soignée par la suite…

Un mélange très subtil et drôle pour aborder la thématique du cancer du sein

Cie Dos-Mundos-al-Arte « Si tu n’étais pas là »
Vendredi 22 octobre – 20h00

L’une est très grande et plutôt lunaire, l’autre très petite et terre à terre. Jusqu’à présent, elles traçaient leur route chacune de leur côté. Mais que se passerait-il si elles se rencontraient ? C’est là toute l’histoire de « Si tu n’étais pas là… »

Deux personnalités qui se rencontrent, s’affrontent et s’apprivoisent en composant avec leurs différences. Si tu pouvais voir ce que je vois ? Cette simple phrase va amener nos deux protagonistes à se mettre dans des situations plutôt complexes. Mêlant humour et poésie, « Si tu n’étais pas là… » est un voyage vers le regard de l’autre.

Cie amateur Théâtre sous la dent « Burlingue »
Vendredi 12 novembre – 20h00

Dans un bureau (burlingue) deux femmes se côtoient, se guettent, s’épient au détour du quotidien.

Jusqu’au jour où le conflit éclate ! Il s’agit de ne pas perdre la face… A n’importe quel prix ! Une tragédie antique ? Presque… Une tragédie hilarante ! Tels deux lionnes dans la cage d’un bureau, les deux comédiennes bourrées d’énergie, généreuses dans leur jeu et talentueuses, ne lâchent rien. Combat de fauves où le spectateur ne peut que rire, de lui-même peut-être, mais souvent avec émotion

Chapiteau théâtre Compagnie « Les Misérables »
Vendredi 21 janvier – 20h00

Chapiteau Théâtre Cie souhaite monter « Les Misérables » pour emmener le public dans une aventure rocambolesque à travers le temps et les époques. C’est un texte historique, social et philosophique dans lequel on retrouve les idéaux du romantisme et ceux de Victor Hugo concernant la nature humaine. C’est l’histoire d’un ancien bagnard qui veut devenir un honnête homme, c’est l’histoire d’une jeune fille seule pour élever son enfant, c’est l’abandon de cette enfant aux mains d’aubergistes qui profitent de sa naïveté et la tyrannisent. C’est aussi ce jeune inspecteur ténébreux et obsédé par l’autorité et par sa quête de justice. C’est l’entremêlement de toutes ces histoires en pleine révolution et où l’amour essaie de trouver sa place.

Compagnie amateur Les Planches à Voix « Trois ruptures »
Vendredi 4 février – 20h00

Une comédie grinçante. Rémi De Vos décortique l’âme humaine en la plaçant sous le microscope de son écriture ciselée. Trois situations banales poussées à leur intensité maximale. Mais qui va finalement réussir à quitter l’autre dans un jeu de miroir des égos ?
Un homme, une femme, un couple, trois ruptures entre burlesque et tragi-comique.

Fondée en 2006, la compagnie Les Planches à Voixest une compagnie amateure domiciliée à Chambéry et produisant des pièces d’auteurs contemporains. La compagnie est en résidence au Théâtre 40 à Barberaz. Les Planches à Voix ont présenté précédemment au Théâtre Gérard Philippe les pièces suivantes : La Florisane, de Pierre Roudy, et Le Fils, de Marine Bachelot Nguyen

Association EARQAA productions « Ladislava »
Vendredi 11 février 2021 – 20H

Elle aux vents et lui aux cordes, ils vous feront découvrir l’histoire de la musique tzigane. Au travers des yeux de Ladislava, jeune gitane sillonnant les routes d’Europe, laissez-vous emporter par les rythmes chauds et colorés de cette musique atemporelle et sans frontière. Ensemble, ils revisitent le répertoire des musiques traditionnelles d’Europe de l’Est et se laissent emporter par les classiques du jazz manouche. Dans leur répertoire : Brassens, Gainsbourg ou encore Piaf se retrouvent sur des rythmes tziganes.

Depuis 2014, Ladislava dépayse son public, lui proposant un voyage de la France aux Balkans. Son objectif : vous faire (re)découvrir ces morceaux d’ici et d’ailleurs.

Evadez-vous pour un magnifique voyage musical !

Jocelyne Tournier La Diva Rurale « Un tour de champs lyrique »
Vendredi 4 mars– 20H00

Depuis la ferme de son enfance jusqu’à sa première audition, elle nous raconte son parcours de vie semé de rêves, d’embûches et de malentendus. Elle nous donne à aimer une galerie de personnages familiers, touchants ou insupportables : un spectacle drôle, insolent et poétique aussi !

Une parenthèse drôle et poétique

Compagnie amateur Atelier Théâtre de Viviers du Lac « Les Uns Chez les autres »
Vendredi 11 mars – 20h00

Dans leurs cottages si semblables, ils ont l’air bien heureux ces trois couples où les hommes sont collègues. Mais le couple Foster boite : Franck commence à avoir des doutes sur la fidélité de sa femme, Fiona. Dans la villa voisine, Bob Philips, amant de Fiona, raconte à sa femme, Carol, excédée par ses absences, qu’il a été retenu par William, époux malheureux de Mary. Mais quand William et Mary viennent diner chez Carol, les alibis s’effondrent, les malentendus se multiplient et William devient fou de jalousie. Gare à la casse ! Un vaudeville anglais moderne et irrésistible. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un moment de théâtre réjouissant !

Serge Papagalli « ça va râler »
Vendredi 1er avril – 20h00

Je vais vous en dire une bonne : heureusement que le passé est derrière nous. N’empêche, les temps sont durs. Ils fortifient notre besoin de râler. Alors on arrive ! Nous voilà. On est là pour ça. C’est le futur à présent. Le duo de « Pourquoi ? Parce que ! » revient vous voir avec de nouvelles histoires, de nouveaux mots, de nouveaux rires, de nouvelles questions sans réponses, de nouvelles colères.

Un duo toujours râleur, mais toujours à l’heure ! Comment ne pas avoir envie de refaire le monde ? Comment ne pas avoir envie de gueuler bien haut, ce que les gens chuchotent tout bas ? Nous sommes français ou presque ? Une seule chanson nous lie : râlons enfants de la patrie ! Ça ne sert à rien, mais ça soulage. Râler, encore et toujours, pour éviter que le silence se fasse. Même dans le vide : gueuler !

Ça fortifie les poumons et ça évite d’éclater comme une cocotte minute sans sifflet ! Et puis, on vous chantera aussi deux ou trois chansons pour égayer l’ensemble. Nous avons hâte de vous retrouver, une folle envie de vous revoir. Nous avons tous besoin, plus que jamais, de chaleur et de rires. Ça va râler ! Ça va r’aller !

Damiano et Waldner « Un océan d’amour »
Vendredi 8 avril -20h00

Chaque matin, Monsieur part pêcher au large des côtes bretonnes. Mais ce jour-là, c’est lui qui est pêché par un effrayant bateau-usine. Pendant ce temps, Madame attend. Sourde aux complaintes des bigoudènes, convaincue que son homme est en vie, elle part à sa recherche. C’est le début d’un périlleux chassé-croisé, sur un océan dans tous ses états. Une histoire muette avec moultes mouettes. Cette création est née d’un coup de cœur du pianiste Stéphane Damiano pour la bande-dessinée de Lupano et Panaccione. La musique, jouée au piano et au saxophone, est un mélange de compositions d’inspirations bretonnes et d’improvisations au fil de la BD, projetée sur grand écran.

Prenez-place au cœur d’un duo musicale et visuel